Bienvenue sur le blog de
Gilles Saint-Gal

L'été dernier, nous fêtions les 40 ans des villages de vacances du conseil général. Aujourd’hui nos villages viennent d’obtenir leur 3eme Etoile, témoignage si il en était encore besoin de la qualité de l’accueil que nos villages proposent à l’ensemble des val-de-marnais.

Lire la suite...

 

Ces derniers mois, sur notre ville de Fontenay-sous-Bois, nous nous sommes probablement rencontrés pour discuter, débattre et construire un programme municipal qui réponde aux besoins de tous les Fontenaysiens. Dans un fort contexte d’abstention nationale, la vitalité de notre vie démocratique locale, vous a permis de devenir acteur de cette élection municipale en portant des propositions concrètes et utiles pour notre ville. C’est dans ce contexte local, avec d’autres, que nous avons participé ensemble à la réussite de la liste « Fontenay pour tous » conduite par notre Maire Jean-Francois VOGUET.

Lire la suite...

 

Ainsi donc l’entreprise Alsthom revient sous les feux de l’actualité économique. Avec toujours les mêmes mots creux et les mêmes explications économiques ânonnées par les mêmes experts pour nous expliquer comment contrer le naufrage économique et humain qu’ils ont eux-mêmes contribuer à façonner. Une fois encore les pompiers pyromanes nous demandent de leur faire confiance.

Même si les détails ne sont pas encore tous connus, les contours des offres de General Electric et de Siemens ont un point commun : le rachat de la division Énergie d'Alstom. En un mot et pour faire simple : le dépeçage de cette entreprise.

Lire la suite...

 
En tant que vice-président du conseil général du Val-de-Marne élu sur la ville de Fontenay-sous-Bois j’apporte tout mon soutien et ma solidarité aux intermittents et aux intérimaires du secteur culturel pour la défense de leurs droits.

Lire la suite...

 

Les jeunes et la politique

France 2 a publié les résultats d’une grande enquête sur la jeunesse française : http://generation-quoi.france2.fr/
Malgré les défauts de ce type d’enquête basée sur le volontariat elle offre - au regard de la masse de répondant plus de 200 000 jeunes de 16 à 35 – une photographie d’une génération. Au-delà des commentaires médiatiques sur les mœurs de cette génération branchée, connectée, indignée, sexuée … que nous décrit cette photographie des perceptions du politique des 16-35 ans? Quelles réponses collectives pouvons-nous apporter à cette génération dont 71% affirment que « la société française » ne leur « donne pas les moyens de montrer ce dont » ils sont capables.

Lire la suite...

- page 2 de 41 -